A workshop with Antoine d’Agata 2/2

AMI TOMAKE BHALOBASHI | Olivier Remualdo

Série réalisée lors d’un stage avec Antoine d’Agata, avril 2017.

On ne s’était rien promis…
Les instants comme les pas se succèdent.
Amour et dévotion à la vie.


J’ai participé a ce stage avec le désir de sortir de ma
zone de confort. Je n’avais jamais réellement suivi de workshop
auparavant et si j’ai choisi celui d’Antoine d’Agata, c’est justement
parce qu’il a la réputation de “bousculer” les participants dans leur
pratique de la photo. J’ai été incroyablement surpris par le personnage,
sa bienveillance et sa capacité à parler vrai et juste aux participants
en s’adaptant à chacun avec une grande disponibilité.
Très honnêtement, ce fût une semaine extrêmement intense assortie de rencontres merveilleuses. Concernant
mon travail, cette expérience m’a donné l’opportunité de me remettre en
question et de me donner de nouvelles pistes ; ainsi que de me
rappeler que la photographie demeure avant tout un moyen d’illustrer le
réel d’après notre intériorité, et réciproquement.
 
La série sur le site des rencontres d’Arles ici : http://www.gallery-arlesworkshops.com/portfolio/ami-tomake-bhalobashi-olivier-remualdo/



Flashmob pour sauver le Théâtre de la Photographie à Nice


Les amateurs de photographie sont venus nombreux le
jeudi 16 juin 2016 pour assister au vernissage de l’exposition Jacques
Henri Lartigue - “Un monde flottant” - au Théâtre de la photographie et
de l’image de Nice. Il s’agissait à ce jour du dernier vernissage
officiel au TPI dans la mesure où la Mairie de Nice persiste à vouloir
déménager son Musée de la Photographie.

A 20h10, au son d’une clochette, les bras des défenseurs du TPI se
sont levés, brandissant un appareil photo en signe de soutien à leur
Musée et pour manifester symboliquement et avec élégance leur refus de
voir le TPI déplacé. Beaucoup de gens n’étant pas au courant de la
flashmob on brandit un verre, un téléphone portable voire un parapluie
pour se joindre spontanément à cet hommage.

Durant une minute les bras sont restés levés. Des applaudissement ont
ensuite retenti durant un long moment dans la grande salle du TPI. Un
magnifique moment d’émotion sous l’oeil de Jacques Henri Lartigue dont
le portrait est apparu sur le grand écran de la salle sur lequel un
film, lui étant consacré, était projeté.

Retrouvez toutes les infos sur le site dédié au TPI :
https://tpinice.wordpress.com/2016/06/21/flashmob/


Using Format